"Un récit habité, enlevé, émouvant... romanesque captivant"Recension Puccini l’aimait

Merci à Catherine Favre et L'Express pour son magnifique article pleine page.

LECTURE - «Puccini l’aimait», premier roman de la Neuchâteloise Brigitte Hool.

La soprano Brigitte Hool publie un premier roman, «Puccini l’aimait» (L’Âge d’Homme). Un récit habité, enlevé, émouvant où la beauté de la création et les affres de la passion sont contés à travers la vie mouvementée du compositeur italien.

Saluée comme une des plus belles voix de Suisse romande, la Neuchâteloise foule les scènes d’opéra prestigieuses. Redoutable Eurydice, poignante Périchole, mutine Musetta, professeure de yoga passionnée, la diva décalée des «Aqua concerts» de Lapp et Simon est femme de défi.

Le temps nécessaire à cette aventure littéraire, elle l’a pris et l’a appris: «La vie d’artiste nous oblige à une grande capacité de concentration, on doit pouvoir se mettre dans un état mental très rapidement». L’écriture finalement, c’est comme un changement de costume fulgurant entre deux scènes. «Je prends mon stylo et j’écris sans attendre, m’étant préparée à recevoir l’inspiration». Elle écrit «n’importe où, mais pas n’importe comment. Je me mets dans un état d’exigence totale envers moi et de disponibilité.»

Secrets d’alcôve

Ce projet l’habite comme l’habitent les rôles du répertoire. «Ce livre, je devais le faire!» Un cri du cœur. Elle avait depuis longtemps envie de parler du souffle créateur de la musique, de «la relation causes conséquences entre l’inspiration et l’originalité». Sans rien de didactique, ni d’académique toutefois. Giacomo Puccini se prête parfaitement à un exercice romanesque captivant.

Homme amoureux, entouré de femmes et de fantômes, le génial compositeur de «La Bohème» était un personnage d’ombre et de lumière. Epouse trompée, fiancées abandonnées, maîtresses humiliées, que de drames, de larmes, dans le sillage du grand homme. Mais que d’élans sublimes aussi quand ce passionné de cinéma avant l’heure compose «Madame Butterfly» (1903) sans concession aucune pour les codes et les modes en vigueur. Brigitte Hool insiste, bien qu’il y ait une vraie intrigue, du suspense, des histoires d’amour et quelques secrets d’alcôve corsés, son propos reste la musique évoquée à travers le compositeur et ses muses.

C’est donc «une fiction», répète-t-elle, petit sourire sibyllin au coin des lèvres: «Un récit à la fois complètement inventé et complètement "adéquat". Les noms, les dates, les événements sont véridiques mais la valeur que je leur donne et tout ce qui relève des sentiments, des émotions, est une projection de mes perceptions, de mon ressenti de chanteuse.»

Bien sûr, on ne s’improvise pas écrivain. Brigitte Hool le sait. La chanteuse a beau être une littéraire (elle a obtenu les meilleurs résultats de sa promotion à la faculté des lettres de Neuchâtel), passionnée d’écriture depuis l’adolescence, le dilettantisme n’est pas son genre. Cette bosseuse inspirée s’est formée à l’écriture seule sans parler de son projet autour d’elle. Elle s’est astreinte à des pages et des pages de dialogues, de monologues, de vers. «Je me disais, dans deux heures, tu as un sonnet, pas un sonnet sublime, mais un poème qui se tienne comportant les 14 vers du sonnet.»

En s’amusant

Et elle s’amuse en plus. «C’est très ludique, sans prétention, sans stress. Par contre, j’exige le meilleur de moi-même.» En toutes circonstances et depuis toujours. Comme à la piscine de Serrières à l’âge de 5 ou 6 ans. A peine a-t-elle réussi sa première roulade sous l’eau qu’elle cherche déjà comment en faire deux de suite. Pas «par ambition» mais «c’est dans la nature humaine de faire toujours un pas de plus».

Demain, elle reprendra le chemin de la scène. Le chant, c’est son métier, sa vie. Mais elle a aussi des projets de roman «pas forcément sur la musique». Histoire de faire toujours un pas de plus en s’amusant. Comme les roulades de son enfance à la piscine de Serrières.

PAR CATHERINE FAVRE

«Puccini l’aimait»: Brigitte Hool, éd. L’Age d’homme.

Photo Lucas Vuitel pour L'Express, Neuchâtel